Mammographie

    A quoi cela sert-il ?

    La mammographie étudie la glande mammaire et permet de dépister à un stade précoce un cancer du sein. Elle recherche des anomalies telles que des opacités, des micro-calcifications.
    Elle permet aussi un repérage des lésions avant un geste chirurgical : un fil métallique (harpon) est placé sous contrôle de la mammographie et guidera le chirurgien pour enlever cette zone anormale.

    Cet examen est indiqué :

    • Chez toutes les femmes après 40 ans et doit être réalisé tous les deux à trois ans.
    • Lors de la découverte d’une boule dans le sein, d’un écoulement anormal du mamelon, d’une anomalie de la peau du sein.

    C’est un examen qui n’est pas très agréable car il faut comprimer le sein entre deux plaques mais pas douloureux. En fait, tout dépend de la sensibilité de vos seins.

    Qu’est-ce que c’est ?

    Elle utilise les rayons X. Son principe consiste à radiographier chaque sein de face et de profil pour visualiser l’intégralité de la glande mammaire.
    Toute anomalie décelée n’est pas forcément un cancer. Le sein étant une structure très complexe, certaines anomalies peuvent parfois nécessiter des contrôles plus rapprochés afin d’en surveiller l’évolution (ex : les micro-calcifications).
    Tous les cancers du sein ne sont malheureusement pas détectables par la mammographie soit du fait de la densité élevée de la glande masquant d’éventuelles anomalies soit du fait de son caractère irrégulier. D’où l’intérêt d’une surveillance régulière sur le plan mammographique mais aussi clinique par la palpation régulière du sein par la femme et son médecin.
    Il est également indispensable d’apporter systématiquement les anciens bilans pour que le radiologue puisse comparer les résultats.

    Attention : la détection d’une  » anomalie  » n’est pas synonyme de cancer : le sein est une structure complexe avec de nombreuses variations ce qui justifie donc parfois la réalisation de ces examens.